Changez 2017

« Changez 2017 » : découvrez les résultats de la grande consultation citoyenne

Entre le 4 et le 14 novembre dernier, nous avons mené auprès de nos utilisateurs une grande consultation pour savoir ce qu’ils attendent de leur futur-e président-e. Ceci constitue la première phase du projet Changez 2017 que nous lançons  pour remettre les citoyens au coeur de l’élection présidentielle.

Plus de 42 000 utilisateurs de Change.org ont répondu aux 18 questions de l’enquête, soit plus d’1 million de réponses. Selon les spécialistes, c’est la deuxième plus grande consultation citoyenne jamais lancée après le projet « Désir d’avenir » lancé par Ségolène Royal en 2007. Ces données sont présentés sous la forme d’une data-visualisation réalisée par l’équipe de Data for good. Vous pouvez découvrir tous ces résultats ici.


Voici ce que les utilisateurs de Change.org nous ont dit dans cette consultation : 

cursor_et_presentation_resultats_consultation_changez_2017_-_google_slides

La majorité des répondants pensent que les causes les plus importantes sont la défense des droits humains, la protection de l’environnement et la justice sociale. 

changez2017-consultation-2

La religion fait partie des causes qui leur tiennent le moins à coeur, avec la politique étrangère et le logement. Même pour ceux qui votent à droite, et qu’on pourrait croire intéressés par cette question, la religion ne dépasse pas 1,5% sur la totalité des causes proposées dans le questionnaire.

3

Il y a des sujets qui inquiètent certains utilisateurs, comme la sécurité et le terrorisme ou l’accueil des migrants. Mais globalement, ces derniers aimeraient quand même que les journalistes et les politiques parlent d’autre chose. C’est ceux qui ont les revenus les moins élevés, mais aussi les agriculteurs, les cadres ou les étudiants qui en ont le plus assez d’entendre parler de la sécurité et du terrorisme par les candidats.

4

Ce n’est pas parce qu’une cause tient à coeur nos utilisateurs que c’est uniquement sur ce sujet qu’ils jugeront un candidat. La plupart des répondants, bien que préoccupé par les droits humains et la protection de l’environnement, va surtout juger les candidats sur leur programme en terme de justice sociale, d’emploi et d’économie.  Ce ne sera pas sur sa position sur les questions religieuses qu’on le jugera, en fait, c’est même le dernier critère pour les répondants.

 

5

Le critère le plus important pour un candidat selon les répondants est les propositions concrètes. Même si les électeurs de droite valorisent un peu plus l’expérience, et que les agriculteurs valorisent un peu plus le charisme des candidats par exemple, ils sont majoritairement désireux de voter pour de bonnes propositions. Quand au parti c’est le dernier critère. Les plus âgé sont plus nombreux à valoriser le charisme et l’expérience, mais les propositions restent malgré tout l’élément le plus important pour tous.

6

La majorité des répondants, près de 89%, pense que les programmes ne répondent pas complètement ou pas du tout aux attentes des français et ne vont peu ou pas solutionner leurs problèmes. Ils sont 70% à vouloir que les candidats les consulte pour construire leurs programmes, en particulier les jeunes, les femmes et les personnes avec moins de revenus.

7

Ce que les répondants veulent, ce sont de nouvelles têtes : ils sont prêts à voter pour un candidat indépendant plutôt que rattaché à un parti, et nouveau dans le monde politique plutôt qu’un candidat qui a une longue carrière derrière lui. Même si les électeurs de droite sont un peu moins nombreux dans ce cas, ils sont tout de même 63% à valoriser un candidat nouveau dans le monde politique plutôt qu’un candidat très expérimenté.

8

Nous avons demandé aux répondants de décrire en un mot leur président idéal. 20% ont dit spontanément le mot “honnête”.  Les autres mots les plus spontanément cités sont autour du champ lexical de l’intégrité, des qualités humaines et de la capacité à agir. 

9

Les répondants ont exprimé le désir de pouvoir converser avec leur futur président et son gouvernement via le web et les pétitions en ligne. Ils sont très nombreux à penser que jusqu’ici les présidents successifs n’ont pas su utiliser internet pour écouter l’opinion surtout à l’extrême droite. Il y a trois choses qu’ils attendent particulièrement :

  • 91% veulent que soient intégrées les pétitions les plus populaires dans les débats parlementaires. En particulier les employés et ouvriers.
  • 88% pensent qu’il faut prendre en compte les pétitions au même titre que les sondages d’opinion
  • 70% pensent que les gouvernants devraient répondre directement aux pétitions (surtout les bas revenus, l’extrême droite et l’extrême gauche ou les non affiliés). Plus on est jeune, plus on pense que le gouvernement devrait répondre aux pétitions en ligne et les prendre en compte dans le processus démocratique et comme des sondages d’opinion.

Si vous voulez aller plus loin et découvrir tous les résultats, rendez vous sur change.org/changez2017

Vous pouvez aussi revoir la présentation de ces résultats par les ambassadeurs citoyens en vidéo sur Facebook.

Et un résumé du débat qui a suivi la présentation de ces résultats ici.

Written by
Sarah Durieux
décembre 7, 2016 11:40