Justice économique

Un avant-goût de CETA

La Piazza del Duomo à Florence est menacée.
Pour protéger le patrimoine de cette place classée au patrimoine mondial de l’Unesco, le maire de Florence a refusé l’implantation d’un restaurant McDonald’s dans sa ville. Aujourd’hui, la chaine de fast food réclame 19,8 millions de dollars à la ville de Florence pour ce refus. Yann, un niçois de 45 ans qui milite pour le développement de nouveaux modes d’alimentation territoriale
a lancé une pétition pour soutenir la décision du maire de Florence contre McDonald’s. Découvrez son combat dans l’interview qui suit.

Pourquoi avoir lancé cette pétition ?

En Juin, Mac Donald’s avait demandé une dérogation pour installer l’un de ses Fastfoods sur la Piazza Del Duomo, ce que la ville a naturellement refusé.

Pétition victorieuse contre l'ouverture d'un restaurant Mcdonalds à la Place Duomo

Pétition victorieuse contre l’ouverture d’un restaurant Mcdonalds à la Piazza del Duomo à Florence (août 2016)

C’était déjà aberrant pour moi d’imaginer une chose pareille, sur cette place magnifique, l’un des joyaux de la Toscane, mais j’ai appris cette semaine que Mac Donald’s attaquait maintenant la ville de Florence et réclamait pas loin de 18 millions d’euros de dédommagement. J’ai parlé de cette situation ubuesque autour de moi, avec des amis, tous sans exception étaient indignés par cette action en justice alors, j’ai voulu aller plus loin en lançant cette pétition, pour que cette menace potentielle soit connue et combattue. C’est un exemple flagrant de ce qui pourrait arriver demain, ailleurs, si on laisse faire n’importe quoi.

Que demandez-vous exactement ?

Simplement que toute cette histoire s’arrête là, c’est juste incroyable ! Qui imaginerait un « M » jaune sur cette magnifique place classée au patrimoine mondial de l’UNESCO ?
Est-ce normal qu’une entreprise fasse une demande pour ouvrir un fastfood sur cette place et qu’après un refus de la ville, elle puisse réclamer des millions de dommages et intérêts ?

Pourquoi pensez-vous que la mobilisation citoyenne peut être utile à votre combat ? 

La voix de chacun compte et en tant qu’européens, nous avons le devoir de nous faire entendre pour la sauvegarder de notre patrimoine culturel. Si cette multinationale obtient gain de cause, qu’adviendra-t-il demain de nos valeurs, de notre patrimoine local face à ces grandes entreprises ? 

Avez-vous toujours été militant ?

Je suis apolitique mais je milite pour demain, pour nos enfants et je suis persuadé qu’en agissant localement, nous pouvons faire évoluer les choses positivement. Je n’ai rien contre la liberté d’entreprendre mais elle ne doit pas être applicable n’importe où et à n’importe quel prix. La toscane a initié le mouvement SlowFood et la ville de Florence travaille depuis longtemps à la sauvegarde de la tradition et de l’identité régionale, il nous faut comme eux, protéger cette richesse commune, celle de l’individualité des territoires et cultures.

Pensez-vous que l’accord de libre échange CETA aura un impact sur l’action en justice menée par McDonalds contre la ville de Florence ?

Pas directement, mais je pense juste que c’est un avant-goût de ce qui pourrait nous arriver demain avec certains accords commerciaux. Et cela arrivera si nous n’y prenons pas garde, il faut des gardes-fous pour que les intérêts financiers n’aillent pas à l’encontre des valeurs et du patrimoine culturel ou architectural d’un territoire (sans parler du social, de l’humain qui risque aussi d’en pâtir).

Quel message voulez-vous envoyer aux décideurs politiques qui ont négocié cet accord ? Au maire de Florence et à ses habitants ?

Aux Florentins, qu’ils ne sont pas seuls et que leur combat est aussi le nôtre. Aux décideurs ? Qu’ils se rendent compte que cette situation est ridicule et qu’elle doit cesser au plus tôt.

Auriez-vous un conseil à donner aux personnes qui souhaiteraient lancer une pétition ?

Qu’il ne faut pas hésiter à partager sa position sur un fait d’actualité, une injustice. Plus nous sommes nombreux à nous exprimer, plus notre voix porte.

Written by
Aminata Dembele
novembre 14, 2016 3:17